jeudi, février 2

Beni : plus de 110.000 déplacés nécessitent une assistance humanitaire

Ces statistiques sont de l’OCHA relayées par le programme alimentaire mondial, PAM, mercredi 29 novembre 2022, au cours d’un café de presse animé par les responsables de PAM devant des structures citoyennes toutes confondues dans la salle Thomas d’Acquin de la maire de Beni.

Au cours de ces échanges, PAM, a présenté aux participants sa manière d’apporter ses assistances humanitaires aux déplacés de guerre et autres personnes en difficulté de vivre sur toute l’étendue de la province du Nord-Kivu.

A en croire Janvier Muhima, chef de Bureau ai PAM à Beni, l’agence qu’il dirige, n’a jamais livré des nourritures aux groupes armés. Cet organisme travaille en franche collaboration avec les autorités Congolaises. Et sur le plan sanitaire, avant toute distribution de la nourriture aux bénéficiaires, l’Office Congolais de Contrôle (OCC) fait toujours des examens de laboratoire sur des échantillons des vivres et atteste la validité, ajoute-il.

Les représentants des différentes couches citoyennes présents à cette activité dont notamment, la société civile, la jeunesse, les groupes de pression, les journalistes ont salué l’initiative du programme alimentaire mondial qui entre dans l’objectif de donner des précisions sur le déroulement de sa mission au Nord-Kivu.

Plusieurs d’entre-eux ont demandé au PAM de plus communiquer pour éclairer la population sur ces activités des distributions des vivres et non vivres sur terrain.

Benjamin Asimoni, vice-président du conseil urbain de la jeunesse de Beni, souhaite que PAM réunisse les leaders communautaires sociaux avant toute activité de distribution des vivres et non vivres aux bénéficiaires. Il a aussi recommandé des activités d’évaluations après chaque distribution.

Bienvenu Katava

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *