jeudi, février 2

Beni : “Les forces vives de Ruwenzori satisfaites des opérations conjointes FARDC-UPDF même si le travail n’est pas encore réalisé selon les attentes de la population” (Ricardo Rupande)

La prouesse des forces de la coalition FARDC-UPDF dans la traque des rebelles terroristes des Forces Démocratiques et Alliées (ADF/ MTM) est saluée par la société civile, noyau du secteur de Ruwenzori dans le territoire de Beni au Nord-Kivu.

Le président de cette structure citoyenne qui s’en félicite fait savoir que cette force coalisée a réduit la capacité de nuisance de ces terroristes, permettant ainsi plusieurs personnes de regagner leurs milieux qu’ils avaient auparavant abandonné suite aux attaques à répétition des ces rebelles contre les civils.

« Les années 2020, 2021, nous avons connu beaucoup d’attaques rebelles et plusieurs personnes ont été tuées, d’autres portées disparues, il y a beaucoup de dégâts matériels ; Dieu merci, l’année 2022 l’ensemble du secteur de Ruwenzori les choses se sont améliorées. Surtout, il y a eu un grand tonus à partir des opérations conjointes FARDC-UPDF. Plusieurs agglomérations qui étaient toujours attaquées ont connu un calme et les habitants qui les avaient abandonné les ont regagné », a fait savoir Ricardo Rupande.

Quoiqu’il en soit, le travail n’est pas encore réalisé suivant les attentes de la population, a reconnu le président de la société civile de Ruwenzori qui attend de ces opérations conjointes la fin définitive de cette rébellion qui n’a que perduré dans la région.

Selon cet acteur de la société civile, l’ennemi défait dans des bastions à Mughalika (Vallée de la rivière Semuliki) et dans le massif de Ruwenzori cherche à se reconstituer dans une partie de Ruwenzori afin de mener à partir de ses nouvelles bases des expéditions punitives contre les civils.

« Nous sommes entrain de décrier la présence rebelle sur la route Apihutu-Kinembahore, au niveau de Mulwa, Lumanza, à 2 Km de Loselose. Lorsqu’ils ont été défaits dans la vallée de Mughalika, nous avons l’impression qu’ils se sont renforcés de ce côté là. C’est de là maintenant qu’ils commencent à des sorties punitives contre la population civile », alerte Ricardo Rupande.

Le président de la société civile de Ruwenzori pense qu’il est grand temps pour l’armée Congolaise et son alliée Ougandaise de renforcer les offensives contre l’ennemi visiblement en errance pour le défaire complètement.

Du côté de la coordination des opérations conjointes FARDC-UPDF l’on ne ménage aucun effort pour en finir avec cette rébellion responsable de la mort de plusieurs milliers de civils, de la disparition de plusieurs autres et des dégâts matériels déplorés dans la région de Beni-Ituri dans la partie orientale de la RD Congo.

A en croire les récents postes du Lieutnant-Colonel Mak Hazukay qui en est le porte-parole, la task force FARDC-UPDF reste déterminée à ramener la paix dans cette région longtemps meurtrie par l’activisme de cette rébellion étrangère.

Serge Mulimani, depuis Kasindi

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *