mardi, août 9

Beni : l’absence des matériels d’analyse du sang à la base de l’arrêt du don de sang dans la zone de santé de Mutwanga

La zone de santé de Mutwanga, dans le territoire de Beni au Nord-Kivu ne dispose pas de matériels adéquats d’analyse sanguine, indiquent les sources médicales de cette zone rurale de santé.

Selon le médecin directeur de l’hôpital général de Mutwanga, situé au bureau de la zone de santé, l’absence de ces matériels est à la base de l’arrêt du don de sang par les donneurs bénévoles. Docteur Germain Kasongo l’a dit ce lundi 14 juin 2021, à l’occasion de la journée mondiale du don de sang qui est célébrée chaque 14 juin de l’année.

« Nous ne disposons pas de matériels adéquats pour analyser le sang que donnent les donneurs bénévoles. C’est pourquoi la zone de santé a instruit aux structures sanitaires de se ravitailler uniquement en ville de Beni. Même plusieurs structures n’ont pas de frigo, il n’y a qu’un à la zone de santé », a t-il indiqué.

Cette situation inquiète les donneurs bénévoles du sang du poste frontalier de Kasindi. Son président Katembo Maghaniryo déplore que cela a étouffé leur travail, celui de sauver les vies humaines, au même moment qu’elle met en danger plusieurs personnes en besoin de sang.

« En interdisant le don de sang, la zone de santé a étouffé notre travail, c’est pourquoi nous n’avons pas célébré cette journée. Cette décision est un danger pour la population. Imaginez, ceux qui ont le problème d’anémie sont souvent des vulnérables. Alors, allez acheter une poche de sang à Beni au prix de quinze (15) USD, avec les frais de transport aller-retour et le risque lié à l’insécurité, vous voyez que c’est dangereux « , s’est exclamé.

En réaction, le médecin directeur de la zone de santé de Mutwanga a poursuivi que cette mesure vise à éviter le risque de contamination des malades. « Le sang à perfuser aux malades doit être suffisamment analysé pour éviter de contaminer les malades, voilà pourquoi à l’absence des matériels adéquats, nous avons décidé de suspendre le don de sang ailleurs qu’au centre de transfusion sanguine de Beni », a rencheri le docteur Germain Kasongo avant d’indiquer qu’à très bientôt la commune de Bulongo et le poste frontalier de Kasindi seront dotés des frigos de conservation du sang pour pallier le problème de distance entre ces milieux et la ville de Beni.

Serge Mulimani

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.