jeudi, février 2

Beni : la CRDH dénonce les actes d’enlèvement et de disparition des certains jeunes de Mabuku, les miliciens Maï-Maï pointés du doigt accusateur

Dans une déclaration rendue publique vendredi 02 décembre 2022, la convention pour le Respect des Droits Humains (CRDH), dénonce les actes d’enlèvement et de disparition des certains jeunes de l’agglomération de Mabuku, groupement de Malio, en chefferie des Bashu par les Maï-Mai UPLC/Nduma basés à Mabuku du seigneur de guerre Kakule Komba Anelka.

En effet, c’est depuis un mois que les Maï-Mai Nduma basés à Mabuku ont fait disparaître Kasereka Mukulbi Amani,
Katembo Kakambano Arsène et consort pour des motifs non connus. Ainsi, pour effacer les traces des victimes, ces Maï-Maï profèrent des menaces et intimidations à l’égard des familiers des victimes qui tentent de demander la destination de ses frères en disant que quiconque tentera de demander la suite des personnes disparues sera tué, cuit et mangé comme eux
”, indique Me Elie chargé du monitoring au sein de la CRDH.

Et de poursuivre : “vu la gravité des faits, la CRDH recommande au coordonateur de PDDRC-S de délocaliser les Maï-Mai cantonnés à
Mabuku et Kalunguta. Aux éléments UPLC de cesser avec leurs menaces contre les populations civiles et à l’Auditorat Militaire de Beni de mener des enquêtes et d’ouvrir un dossier R.I pour que les auteurs de ces actes puissent nous dire plus de la destination des personnes disparues
.”

Dodo Mathe

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *