vendredi, septembre 30

Beni : “Il est bon de faire la médecine pour sauver des vies et non pour le gagne-pain” (Dr Soheranda)

“La profession médicale demande beaucoup de sacrifices. On y gagne sa vie mais les aspirants à cette carrière devraient éviter de la faire pour la quête de l’argent car la mission principale c’est sauver des vies humaines.”

Propos du docteur Kambale Soheranda de la zone de santé d’Oicha.

« Qui est-il exactement ? »

Docteur Kambale Soheranda Schadrac est né le 20 Janvier 1949 à Vulindi-Isale au sud du territoire de Beni dans la province du Nord-Kivu en République Démocratique du Congo. Issu d’une famille chrétienne, docteur Soheranda est fils de Sila Kibwana Soheranda et de Pricilla Kalivanda.

Il a grandi à Oicha où il a fait ses études primaires à l’AIM, actuelle École Primaire d’Application Oicha. Après l’obtention de son certificat en 1963, Dr Soheranda était parti faire l’école secondaire à Blukwa dans territoire de Djugu en Ituri avant d’aller continuer au collège Pie Xie actuel collège Kambali de Butembo, où il décrocha son diplôme d’état en 1970 dans l’option scientifique A.

De là, Kambale Soheranda embrasse la vie estudiantine à l’université Lovinium, actuelle Université de Kinshasa en médicine humaine où il obtenant son doctorat en 1977. Une année après, désormais médecin, Schadrac Soheranda fut affecté au centre médical de Nyakunde en Ituri comme médecin traitant avant d’aller faire la maîtrise en santé communautaire à Londres en Angleterre en 1979.

C’est de là que docteur Kambale est revenu à Nyakunde avant de regagner Oicha en 1983 lors de la répartition des différentes zones de santé au Nord-Kivu. C’est d’ailleurs à cette même année que la zone d’Oicha voyant le jour sous ses auspices.

De 1983 à 2007 soit durant 24 ans, il a géré l’hopital général ainsi que la zone de santé d’Oicha. Dans sa profession, docteur Kambale Soheranda dit avoir vécu des moments de joie et de tristesse.

Père de cinq (5) enfants dont quatre (4) filles et un garçon, docteur Soheranda cite la perte de sa chère épouse en juillet 2018 comme moment le plus douloureux qu’il a connu dans sa vie. Dans la vie sociale, Dr Soheranda n’a pas de loisirs précis ; sauf il aime beaucoup les retrouvailles avec la famille et les amis. Médecin pendant plus de quarante (40) ans, docteur Soheranda encourage ceux qui veulent l’empoiter les pas à le faire pour sauver des vies et non pour la recherche de l’argent.

Médecin chef de zone de santé d’Oicha jusqu’à ces jours, docteur Kambale Soheranda que d’autres appellent KS veut avoir du repos car il a beaucoup travaillé non seulement pour la communauté mais aussi pour le pays, a- t-il conclu dans un entretien particulier accordé à rtr-beni.net

Moïse MADUSU

Partager

1 Comment

  • Nous vous disons merci pour vos arguments, et vrais étant aspirant dans la Carriere médicale il est mieux d’avoir l’Avit d’y aller sauvez des vies humaines et non pour Avit d’y retrouver du pain

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.