jeudi, août 18

Beni : dévastation du PNVi à partir de Kasindi, un dialogue entre population et ICCN a été tenu

Un dialogue entre l’Institut Congolais pour la Consérvation de la Nature (ICCN) et les couches sociales du poste frontalier de Kasindi a été tenu vendredi 05 Août 2022, dans la salle de réunion la Primature, objectif rappeler la communauté sur quelques principes d’inviolabilité du Parc National des Virunga.

La question de l’exploitation du Parc National des Virunga (PNVi) toujours sur les lèvres des communautés locales c’est qui a occasionné l’arrivée d’une délégation de l’Institut Congolais pour la Consérvation de la Nature au poste frontalier de Kasindi jeudi 04 Août dernier, l’ICCN va-t-il cédé où il reste ferme dans sa décision, Merdi Baraka chargé de liaison secteur Nord de l’ICCN explicite après le dialogue tenu ce vendredi sous la facilitation de la Nouvelle Société Civile Congolaise secteur de Ruwenzori.

« La position de l’ICCN reste la même, seule de trouver les voies pacifiques pour gérer les conflits qui peuvent être dans l’interprétation ou sur le débordement des frontières du PNVi, notre position étant de pouvoir garder les limites légales nous, nous sommes dit qu’il fallait inviter ceux qui ont débordé les limites du PNVi pour trouver une solution durable. Pour le moment, ce que nous disons à la communauté, c’est vraiment d’accepter de sortir du Parc national des Virunga… »,a dit Merdi Baraka.

Katsuva Kaneto, l’un des participants dans ce dialogue et l’un des notables de la place engagés dans la lutte se dit satisfait de ce premier échange depuis l’existence de l’ICCN et appelle la population au calme tout en insistant sur le respect des différents décrets signés.

« Depuis que l’ICCN existe, c’est la première fois qu’elle vient auprès de la population. À Kasindi tel que nous connaissons le problème, il y a un espace que les terriens réclament, et il est perceptible sur la carte et nous nous demandons pourquoi l’ICCN hésite pour nous montrer cet espace, c’est pourquoi nous, nous encourageons l’idée du dialogue pour bien situer les limites… », a-t-il souhaité.

Depuis fin mai, les populations riveraines du Parc National des Virunga surtout celles du quartier Congo ya Sika au poste frontalier de Kasindi, dévaste le PNVi, l’ICCN qui indexe la complicité des chefs locaux, dans son communiqué de presse signé le 11 juillet 2022, appelant la population de Kasindi à ne pas se laisser duper par ces chefs qui, selon lui octroie une portion de terre à 10 dollars américains.

Fred Mastaki Rex

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.