mercredi, juillet 17

Beni : des parents satisfaits de la gratuité de la maternité à Oïcha

Satisfaction de nombreux parents en zone de santé d’Oïcha, parmi les entités sanitaires concernées par la gratuité de la maternité. Majoritairement déplacés de guerre rencontrés, ils saluent cette mesure du chef de l’Etat et parlent d’un ouf de soulagement.

Dans la zone de santé d’Oïcha, cette gratuité de la maternité est effective depuis le 24 juin 2024. Elle concerne, dans cette entité sanitaire, onze (11) centres de santé, deux (02) centres de santé de Référence et l’Hôpital Général de référence, d’après l’Administrateur Gestionnaire au bureau central de la zone de santé d’Oicha. Une bonne nouvelle pour plus d’un parent dans cette partie du territoire de Beni, comme ces femmes déplacées de guerre vivant dans les salles de classe de l’Institut Mabalako.

« Nous disons merci pour cette grâce, parce que nous avons plusieurs fois traîné à la maternité pour manque d’argent. C’est pourquoi nous disons merci au gouvernement de songer à cette gratuité de la maternité », a déclaré une femme interrogée.

Une autre a ajouté « qu’avant, on était toujours bloquées à la maternité. Et surtout nous déplacées de guerre qui n’avions pas où toucher pour avoir de l’argent. Nous avions déjà pris, d’ailleurs, des décisions de ne plus donner naissance. Et maintenant ça nous réjouit, surtout nous déplacées, on va encore mettre au monde. On avait déjà peur, parce qu’on avait pas d’argent pour quitter la maternité », racontait cette autre femme qui avait fuit l’insécurité grandissante dans le secteur de Beni-Mbau.

Kakule Kombi, habitant d’Oïcha avait, plusieurs fois, des difficultés pour libérer sa femme de l’hôpital. Il salue cette mesure du gouvernement central qu’il considère comme ouf de soulagement.

« Nous saluons ce message du gouvernement qui déclare la gratuité de la maternité. Sortir nos femmes de la maternité demandait beaucoup. Il fallait chercher où s’emprunter et ça nous causait encore des problèmes. Ainsi nous disons merci à notre gouvernement et que le projet continue », a-t-il dit.

Les structures sanitaires qui vont intégrer ce projet de gratuité de la maternité sont les centres de santé Pakanza, Mambabeka, Mabau, Pasala, Musuku, Mabasele, Masosi, Mbimbi, Liva, Tenambo et Mangboko. Aussi les centres de santé de référence de Eringeti et Mavivi voire l’hôpital général de référence d’Oïcha.

Les femmes enceintes sont ainsi recommandées à commencer la Consultation Prénatale, CPN, en temps. Quatre séances de cette consultation seront requises pour que la femme enceinte bénéficie de ce projet, renseigne l’AGIS de la zone de santé d’Oicha, Nzanzu Nduluthulu Joachim.

Nganga Victor, depuis Oicha

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *