mardi, août 9

Beni : 5 morts dont 4 civils parmi lesquels un bébé de 2 semaines au cours d’une nouvelle attaque ADF à Oïcha-Mabasele

Cinq (5) personnes mortes, au moins cinq (5) autres disparues, deux (2) blessées au coté des maisons de commerce dévalisées, d’autres d’habitations incendiées, c’est le bilan encore provisoire de la nouvelle attaque rebelle de l’Allied Democratic Forces (ADF) en commune d’Oïcha, chef du territoire de Beni au Nord-Kivu.

L’attaque est survenue entre 22 et 23 heures du mardi 21 juin 2022 et a ciblé les cellules Savali, Kebikeba et de la grotte au quartier Mabasele c’est dans la partie Ouest de la commune. De ces cinq morts, l’un est un élément de la police et quatre (4) autres sont de civils dont un bébé de deux semaines calciné dans la maison.

Au cours de leurs opérations, les assaillants se sont d’abord attaqués au poste de la police situé dans les enceintes du bureau du quartier Mabasele, avant d’incendier au moins trois (3) maisons d’habitations et enlever cinq (5) personnes dont quatre (4) enfants de la même famille. Le policier tué par balle figurait parmi ceux qui répliquaient à l’attaque, selon les informations recueillies à Mabasele. Les blessés ont été acheminés d’urgence à l’hôpital général de référence d’Oïcha pour les soins. Il s’agit d’une femme habitant de Mabasele blessée par arme blanche et un militaire FARDC criblé d’une balle.

Sur place, une habitante a reconnu l’intervention des éléments de forces de défense et de sécurité pour limiter les dégâts. L’information est confirmée par le bourgmestre de la commune d’Oïcha, monsieur Kikuku Nicolas.

Mercredi 22 juin 2022 matin, une arme à feu du type AK47 et une arme blanche ont été retrouvées par les agents de l’ordre. Elles auraient été abandonnées par l’ennemi en fuite. L’arme blanche, est un fer qui servirait les assaillants à cabrioler les maisons.

Et suite à cette situation, les habitants de Mabasele et Mbimbi voisin ont été plongés dans une psychose et désolation. Alors que nombreux ont couru dans tous les sens cette nuit suite aux crépitements, ce mercredi ils étaient nombreux à emballer leurs affaires pour vider le coin.

Bradeau Nganga Victor

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.