mercredi, juillet 17

Autorisation de Nicolas Kazadi de poursuivre les soins à l’étranger : l’ACAJ critique la décision de l’assemblée nationale et du parquet général près la Cour de Cassation

L’autorisation de sortie, accordée à l’ancien Ministre Congolais de Finances Nicolas Kazadi, qui est pourtant soupçonné par la justice Congolaise de surfacturation et détournement de plusieurs millions de dollars américains dans les projets des forages et lampadaires, « Est scandaleuse et trahi », est critiquée par l’ONG ACAJ.

Cette structure de defense des droits de l’homme indique sue, la volonté effective de l’Assemblée Nationale et du Parquet Général près la Cour de Cassation ne cadre pas avec la lutte contre la Corruption sous toutes ses formes.

L’ACAJ accuse l’assemblée nationale et le parquet général près la Cour de cassation de n’avoir pas agi, dans ce dossier, de manière à préserver l’intérêt général de la lutte effective contre la corruption sous toutes ses formes.

L’ACAJ reste préoccupée par le fait que le pays soit continuellement livré à la prédation financière et l’impunité des auteurs et complices pour des raisons politiques.

Enfin l’ACAJ recommande au gouvernement et à la justice de tout mettre en œuvre pour que toute personne impliquée dans ces faits soit sanctionnée et le fonds détournés soient récupérés et restitués au peuple Congolais.

Bienvenu Katava

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *