lundi, décembre 5

Agression de la RDC par le Rwanda : voici la mise en garde de l’UNPC aux journalistes Congolais

Dans un communiqué de presse rendu publique ce jeudi 10 novembre 2022, la Commission de la Carte d’Identité Professionnelle du Journaliste Congolais, agissant conformément aux dispositions des articles 36 et 37 des statuts de l’UNPC et 2, 24, 25 et 26 de son statut particulier, rappelle à tous les professionnels des médias que la RD Congo fait face à une guerre imposée par les terroristes du M23 appuyés par le Rwanda.

Cette Commission note qu’en pareil temps l’ennemi se sert aussi de portail médiatique pour vainement atteindre le moral collectif et réussir sa politique de recrutement des traîtres de la République Démocratique du Congo.

À cet effet, selon cette commission, il (M23) s’investit dans le recrutement des certains professionnels des médias.

Pour faire face à cette manœuvre, la commission exhorte tous les journalistes Congolais en ce qui concerne le traitement des informations sur la situation de l’Est à ne privilégier entre autres que des nouvelles en soutien à notre patrie et de ne pas accorder leurs micros et plumes à faire parler l’ennemi de la République.

La commission de la carte d’identité professionnelle du journaliste Congolais, prend des mesures drastiques.

« À dater de ce jour, un centre de monitoring des productions journalistiques est mis en place par la Commission pour suivre de près nos sorties et productions médiatiques. Tout journaliste œuvrant en RDC qui, pendant ce temps de guerre offrira son micro ou sa plume aux terroristes du M23 et leurs alliés Rwandais, se verra d’office retirer sa carte professionnelle, » peut-on lire dans ce communiqué signé par Jean Marie Basa son Président.

Et d’ajouter : “La Commission de la Carte d’Identité Professionnelle du Journaliste Congolais invite les services de l’Etat à une considération juste des options et décisions prises par notre organe qui est le seul reconnu par les lois du pays en matière de reconnaissance de la qualité du journaliste en RDC.”

En outre la commission décline toute responsabilité pour les conséquences qui découleraient des actes de publication ou diffusion dans les médias par des personnes qui portent abusivement la qualité du journaliste et qui se rendent ainsi coupables de l’usurpation de qualité de journaliste en RD Congo.

Luc Lukandjila

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *