jeudi, février 22

Actualité

Ituri : une dizaine d’élèves testés positifs à la peste à Kpandroma
Santé

Ituri : une dizaine d’élèves testés positifs à la peste à Kpandroma

Au total, treize (13) élèves à Kpandroma, en territoire de Djugu, province de l'Ituri ont été testés positifs à la peste. L'information a été livrée lundi 19 février par le coordonnateur de la protection civile dans la province précitée. Cependant, le Bureau Central de la Zone de Santé Rurale de Rethy confirme cette nouvelle tout en indiquant qu'elle a constaté que les cas continuent de venir régulièrement dans les établissements de soins environnants. « Le Bureau Central de la Zone de Santé Rurale de Rethy porte à la connaissance de la population de Kpandroma, Rethy et ses environs que, la Zone de Santé de Rethy est actuellement dans la période de l'épidémie de peste. Nous constatons que les cas continuent de venir régulièrement dans les établissements de soins environnants. A ...
RDC : les députés nationaux membres de la commission spéciale chargée de l’élaboration du Règlement Intérieur invités ce jeudi au palais du peuple
Politique

RDC : les députés nationaux membres de la commission spéciale chargée de l’élaboration du Règlement Intérieur invités ce jeudi au palais du peuple

Tous les députés nationaux membres de la commission spéciale chargée de l'élaboration du projet du Règlement Intérieur nouvellement élus sont invités jeudi 22 février au Palais du Peuple à partir de 12 heures justes. D'après le communiqué du bureau provisoire de l'Assemblée Nationale, une séance de travail est prévue pour eux dans la salle de banquets de Palais du Peuple. Ci-dessous le communiqué : Dodo Mathe
Goma : « L’hôtel de ville ne reconnaît aucun groupement coutumier incorporé » (Communiqué)
Société

Goma : « L’hôtel de ville ne reconnaît aucun groupement coutumier incorporé » (Communiqué)

D'après la loi organique Nº08/016 du 08 octobre 2008 relative aux entités territoriales décentralisées en République Démocratique du Congo, aucun groupement coutumier n'est incorporé dans la ville. Ainsi réagi le maire de Goma, chef-lieu de la province du Nord-Kivu, par rapport à la résurgence d'un prétendu groupement incorporé mardi 20 février dans la ville de Goma, dit « Bumunya », qui regrouperait l'espace Bulengo, Mugunga et Nyabyunyu, partie située à l'Ouest de la ville touristique. Dans un communiqué rendu public, le maire de ville met en garde les tenants de cette idéologie, la qualifiant des “manœuvres de troubles” à l'ordre public, qui dit-il “ne peuvent pas en aucun cas être tolerees”. « Ainsi, il met en garde les tenants de cette idéologie et leur prévient qu'il s'agi...
Non classé

Kasaï Central : Un jeune garçon se donne la mort par pendaison à Kananga

Un jeune garçon du nom de Jœl Mionaminayi a mis fin à sa vie mercredi 21 février 2024 aux petites heures du matin pour des raisons non encore évoquées. Le drame a eu lieu sur l'avenue grand séminaire située dans l'ex localité Malole, quartier Plateau, Commune et ville de Kananga chef-lieu du Kasaï Central. Les enquêtes sont en cours pour dénicher les raisons de cette mort. Patient-Marcelin MUTEBA NZEMBELE
Non classé

Nord-Kivu : les frais de participation aux examens d’État qualifiés d’exhorbitants

Des réactions fusent de partout, au lendemain de la publication de l'arrêté provincial fixant les frais de participation aux examens d'État session 2023-2024, par le gouverneur militaire a.i du Nord-Kivu, le Général-Major Peter Cirimwami. Certains activistes des droits humains œuvrant dans la province du Nord-Kivu qualifient le montant de 130 000 Francs Congolais d'exhorbitant, qui selon eux ne tient pas compte de la vie socio-économique de la population. Ces citoyens déplorent notamment l'insécurité grandissante qui prévaut dans cette partie Est de la RDC. Pour Julio Makeusa, activiste des droits de l'homme et ancien communicateur du mouvement citoyen MNC, la situation sécuritaire précaire en province du Nord-Kivu, notamment avec la guerre du M23 ne permettra pas aux parent...
Non classé

RDC : aussitôt démissionné, le Premier ministre Sama Lukonde a reçu l’autorisation d’expédier les affaires courantes

Dans un communiqué officiel émanant du Directeur de cabinet du Chef de l’Etat, Guylain Nyembo, après la démission du premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde, mardi 20 février 2024, le président de la République Démocratique du Congo a autorisé les membres du gouvernement à expédier les affaires courantes. « Cependant, tenant compte de la situation particulière que traverse le pays et en attendant la formation du nouveau gouvernement, le Chef de l'État a demandé au Premier Ministre et aux membres du Gouvernement, chacun en regard de ses fonctions, d'assurer l'expédition des affaires courantes conformément à l'article 6 de l'Ordonnance n°22/002 du 07 janvier 2022 portant organisation et fonctionnement du gouvernement, modalités pratiques de collaboration entre le Président de ...
Goma : Les mouvements citoyens ont descendu dans la rue pour condamner l’agression Rwandaise et susciter le gouvernement Congolais à finir la guerre
Société

Goma : Les mouvements citoyens ont descendu dans la rue pour condamner l’agression Rwandaise et susciter le gouvernement Congolais à finir la guerre

Malgré l'interdiction par le maire de la ville touristique Congolaise de Goma, de la tenue d'une marche pacifique dans sa juridiction pour condamner la guerre des agresseurs M23-RDF et leurs complices dans la partie Est de la République Démocratique du Congo, les mouvements citoyens, groupes de pression et structures des jeunes du Nord-Kivu à Goma ont manifesté lundi 19 février 2024 dans une marche pacifique. La marche avait également comme objectif de soutenir les forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) et les Wanzalendo à continuer à poursuivre l'ennemi sur les lignes de front. Les manifestants portaient plusieurs messages écrits sur leurs calicots, effigies chants pour ne citer que celà. Parmi ces messages, les mouvements citoyens déplorent le silence de ...
Sud-Kivu : quatre chefs coutumiers cooptés à l’assemblée provinciale dévoilés par la CENI
Société

Sud-Kivu : quatre chefs coutumiers cooptés à l’assemblée provinciale dévoilés par la CENI

Le Secrétariat Exécutif Provincial (SEP), de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) Sud-Kivu a fini avec l'opération de cooptation des chefs coutumiers cooptés à l'assemblée provinciale de ladite province, lundi 19 février 2024 à Bukavu, c'est conformément à la loi électorale à son article 154 qui stipule que : « Les chefs coutumiers vont se voter eux-mêmes et les quatre premiers seront proclamés députés 0rovinciaux ». Selon toujours cette loi, aucun chef coutumier membre d'un parti ou regroupement politique ne peut participer à cette procédure ni coopter. Les quatre (04) chefs coutumiers qui s'ajoutent sur les quarante-huit (48) députés provinciaux élus provisoirement dans le Sud-Kivu sont : Amuri Mabanze (Shabunda), Amisi Mbokani Kitenge (Kalehe), Longangi Byem...
Baraka : « Des maisons d’habitation inondées par les eaux du lac Tanganyika, probablement plusieurs infrastructures seront emportées en Avril » (Etude)
Société

Baraka : « Des maisons d’habitation inondées par les eaux du lac Tanganyika, probablement plusieurs infrastructures seront emportées en Avril » (Etude)

Les eaux du lac Tanganyika surpasse de nouveau son espace habituel il y a cela quelques semaines, causant encore l'inondation des abris dont les maisons d'habitation et le marché Mwemezi qui a perdu l'une de sa grande partie. A part la ville de Baraka, plusieurs autres villages de secteur de Tanganyika voisins du lac Tanganyika, d'Uvira et du Burundi ne sont pas du reste. C'est pour la deuxième fois que ladite catastrophe s'observe en moins de quatre (04) ans passés. A Baraka, certains habitants vident petit à petit leurs domiciles vu l'occupation de leurs parcelles par des eaux aussi à l'intérieur de leurs maisons. Certains encarts de grand marché public de Baraka (Mwemezi) sont sous occupation des eaux du lac. Les commerçants lancent un SOS auprès de personnes de bonne volonté po...
Nord-Kivu : un notable plaide auprès du gouvernement Congolais l’annulation de payement des frais de participation à l’Examen d’Etat aux déplacés de guerre
Science

Nord-Kivu : un notable plaide auprès du gouvernement Congolais l’annulation de payement des frais de participation à l’Examen d’Etat aux déplacés de guerre

L'activiste des droits humains Aimé Mukanda Mbusa a fait un plaidoyer, auprès du gouvernement Congolais en faveur des élèves finalistes déplacés de guerre dans la province du Nord-Kivu, pour c'est qui concerne des modalités financières à la participation à l'Examen d'Etat édition 2024. D'après ce défenseur des droits humains, pendant cette période difficile due à la guerre d'agression, le gouvernement devrait compatir avec les victimes de cette guerre en annulant le payement de ces frais surtout dans les zones où vivent les déplacés de guerre sans épargné les élèves de Rutshuru et Masisi qui poursuivent les cours sans les zones sous otages. A l'en croire toujours, pendant cette période de guerre, le gouvernement devrait alléger les taxes dans la province du Nord-Kivu pour compat...