jeudi, juillet 29

Sud-Kivu : arrestation du directeur de la radio Luvungi, la NSCC exige sa libération dans l’immédiat

Arrêté l’après midi du samedi 17 juillet 2021 par les éléments de la police nationale congolaise (PNC) à Luvungi, le directeur de la radio communautaire Luvungi en territoire d’Uvira au Sud-Kivu, Monsieur Innocent Bahala a passé sa première nuit dans le cachot de la PNC.

Au lendemain de son arrestation, la nouvelle société civile congolaise (NSCC) hausse le ton et demande sa libération dans l’immédiat tout appellant aux parties en conflit à une résolution paliative et non aller se déférer à la police.

« Nous avons appris l’arrestation du directeur Bahala qui est le directeur de la radio communautaire de Luvungi nous avons essayé de regrouper les informations provenant de plusieurs sources, il semblerait qu’il a était arrêté sur ordre du député provincial, Ombeni Mbabaro Joseph avec qui nous avons été en contact et nous lui avons demandé de faciliter au plus vite la libération du journaliste parce que c’est un problème qui pouvait être résolu soit par la Synergie des Journalistes d’Uvira-Fizi, SYMUF ou soit entre journalistes ou encore à travers la société civile que nous sommes. Et que donc par conséquent nous demandons à ce qu’il soit libéré le plus vite parce que sa place n’est pas au cachot », a dit à la rédaction de rtr-neni.net, monsieur André Byadunia coordonnateur de la NSCC au Sud de la province du Sud-Kivu.

A lui d’ajouter, qu’ils sont entrain de se préparer d’aller à Luvungi le matin de ce dimanche afin de rencontrer l’honorable Mbabaro et ensemble qu’ils puissent se rendre au niveau de la police pour sa libération.

André Byadunia condamne cet acte; pour lui suite à cette arrestation, le journaliste qui pourrait faire son travail d’informer, former et divertir ses auditeurs toute la soirée du samedi ne l’a pas fait et c’est la population bénéficiaire de cette information qui en a été victime et marginalisée.

Selon Monsieur Aubert Mwibakecha coordinateur de la Synergie des journalistes d’Uvira-Fizi SYMUF, le député provincial Ombeni Mbabaro Joseph a invité le directeur de cette chaîne de radio communautaire au bureau du groupement Itara Luvungi où il l’a interrogé par rapport au fonctionnement de la radio en voulant savoir plus de son patron d’honneur aux sponsors qui selon le député c’est lui même pourtant le directeur de la radio a reconnu les efforts de la communauté et que c’est un don du PNUD.

La maison de presse SYMUF parle d’une arrestation qui viole la liberté des journalistes et qui vise à museler cette chaîne d’intérêt communautaire qui fait la fierté de la presse dans cette zone. Tout en appelant les journalistes d’être solidedaires, elle exige la libre libération sans condition de leur collègue.

Luc Lukandjila

Partager

2 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *