mercredi, décembre 1

Cameroun : le fléau des discours de la haine guette les pays de l’Afrique centrale, déplore l’ONU

Le Forum régional sur la lutte contre les discours de haine par les médias en Afrique centrale a débuté mardi 26 octobre ses travaux à Douala, au Cameroun. Le but poursuivi est de sensibiliser et de renforcer les capacités des médias et des organes de régulation de la communication sur la prévention des conflits liés aux discours de haine et la lutte contre ce phénomène en Afrique centrale.

Deux allocutions ont marqué la cérémonie d’ouverture de ce forum régional sur la lutter contre les discours de haine dans les médias de l’Afrique centrale.

Le directeur exécutif de l’Association camerounaise des professionnels des médias, Tabe Taryang a remercié les organisateurs de ce forum qui vise à éradiquer les maux du discours de haine dans une sous-région sujette aux conflits.

D’après lui, cet atelier revêt une importance capitale pour les journalistes car il arrive au moment où la haine a envahi les médias dans la sous-région de l’Afrique centrale.

Au nom de toutes les entités des Nations Unies présentes à ces travaux, le représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies pour l’Afrique Central, Louncény Fall a quant à lui fait un rappel historique du rôle néfaste qu’ont joué les médias dans les crises en Afrique centrale. Notamment au Rwanda avec la radio des Mille Collines dont les discours ont attisé la haine et conduit au génocide.

Il a dressé un tableau sombre de la situation en Afrique centrale, en particulier, dans les Etats en proie aux conflits armés, à d’autres crises violentes ou à des processus électoraux tendus.

Selon lui, le fléau des discours de haine guette tous les pays de l’Afrique centrale et il faut y mettre fin. D’où l’importance de ce forum.

Ces assises qui se tiendront durant quatre jours dans la capitale économique du Cameroun et qui réunis des journalistes et acteurs des réseaux sociaux venus de 11 pays de l’Afrique centrale vont se clôturer le vendredi 29 octobre prochain.

Bradeau Nganga Victor

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *