mercredi, décembre 1

Beni : l’érection d’un musée de la paix est sollicitée pour immortaliser les massacres

À la remise du rapport « Yotama » à la ministre de Culture et Arts, les députés Tembos et Mbenze Yotama proposent l’érection d’un musée de paix à Beni au Nord-Kivu dans l’Est de la république démocratique du Congo.

La ministre nationale de Culture et arts, Excellence Madame Katy Furaha, a reçu mercredi 27 octobre 2021, à son cabinet de travail les honorables députés national Tembos et provincial du Nord-Kivu Mbenze Yotama dans le cadre de la campagne de distribution de leur rapport réalisé à l’issue des enquêtes menées dans les massacres perpétrés à Beni et Irumu dans l’Est de la RDC. Cette campagne vise d’une part, à mettre à la disposition des institutions et/ou organisations tant nationales qu’internationales, ce document de plus de 800 pages, et de l’autre part, hausser les cris de détresse des habitants de Beni au Nord-Kivu et Irumu en Ituri sous l’état de siège.

A l’issue de la remise du rapport Yotama sur les tueries dans les deux provinces, à la patronne de la culture et arts en RDC, les deux auteurs dudit rapport sont revenus sur la nécessité de la construction d’un musée de paix à Beni, à en croire les membres de la cellule de communication de ces deux députés.

Pour sa part, Excellence Katy Furaha a promis y revenir avec ses pairs dans un plus bref délai. Elle estime par ailleurs que, dans le domaine de la culture, des activités peuvent toujours être organisées d’une manière pacifique pour faire entendre les cris de Beni, et immortaliser nos frères, comme ça s’est passé sous d’autres cieux.

Quelques minutes après l’intervention de la ministre, les deux Yotama ont rappelé l’objectif de ce rapport qui est d’amener la Nation et le monde entier à s’approprier la situation de Beni-Irumu pour la pacification de la région et pour que justice soit faite pour les familles des victimes bien qu’il sera impossible de ramener à la vie les plus de 7.400 personnes massacrées reprises dans ce gros rapport, ajoute la cellule de communication des élus de Butembo.

Kawa Ngoy Érick

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *